Dans le thème de la récupération, des artistes ont déjà ouvert la voie et mis des projets sur rails depuis fort longtemps.

C'est le cas de Gilbert Peyre auquel La Halle St Pierre (musée de l'art brut à Paris) consacre une exposition jusqu'au 26 février 2017. Gilbert Peyre est un artiste français né en 1947, un artiste contemporain toujours vivant, ce qui au delà de la qualité de l'exposition fait une raison supplémentaire d'aller voir ses machines-installations.

Gilbert Peyre Rap Danse 1998

Rap Danse, 1998

Sur deux étages, avec des bouts de ficelles, des bouts de ferrailles, des bouts de chiffons, Gilbert Peyre crée des sculptures qui s'animent, nous font la nique ou nous émerveillent. Chaque oeuvre est un spectacle. Les mécanismes sont fascinants et tous différents, l'humour déborde de ces objets du quotidien transfigurés, le pouvoir d'évocation est puissant. 

J'ai particulièrement apprécié "Fin de bal" où un pantalon et une nuisette dansent sur une musique chaloupée; "Aquarium", installation banc de poisson résultat d'une accumulation de boîtes de sardines mises en mouvement;  la scupturOpéra "Cupidon Propriétaire de l’Immeuble situé sur l’Enfer et le Paradis". Quelle poésie !

Les enfants adorent aussi !

HALLE SAINT PIERRE

Dossier de presse (téléchargez ici) Halle Saint Pierre Quinze ans après sa première monographie, Gilbert Peyre répond de nouveau à l'invitation de la Halle Saint Pierre. En résulte une proposition artistique originale sous forme de spectacle-performance, entre esthétique foraine et technologie de pointe.

http://www.hallesaintpierre.org