Blog de Séverine Bourguignon, artiste et thérapeute

14 décembre 2018

PÂTE A MODELER : ingrédients d'un médium malléable (Partie 1/3)

Que ce soit en tant que plasticienne ou en tant qu'art-thérapeute (voir les ateliers MARCHER SUR LA QUEUE DU TIGRE), je me sers souvent de la pâte à modeler. Alors j'ai  eu envie de rendre hommage à ce médium bien plus futé qu'il n'en a l'air. Je vous livre ici le 1er volet d'une série de 3 courts articles sur un matériau à l'incroyable potentiel. 

Une ile_Severine BourguignonUne île, création originale à 4 mains avec ma fille Miss Cassin

Quand?

Il existe deux grands types de pâte à modeler et vous verrez dans le prochain article que ce détail a son importance.

Les pâtes à modeler "à l'ancienne", arrivées dans le courant du XIXe siècle, assez dures, qui doivent être réchauffée entre les mains avant de pouvoir être travaillées.

La pâte à modeler "nouvelle génération" de type Play Doh, beaucoup plus souple, brevetée en 1965 par Noah McVicker et Joseph McVicker.

Quelle composition?

Ce sont les ingrédients qui changent la consistance et vont déterminer son utilisation.

La plastiline est composée de kaolin, de soufre et de plastifiant (lanoline ou glycérine) et reste utilisée pour la sculpture et le moulage.

La plasticine, c'est la pâte à modeler qu'on avait quand on était petit. Elle est un peu plus souple, faite de cire et d'huile et elle peut être colorée. Elle est utilisée pour l'apprentissage (école, rééducation psycho-motrice) et le cinéma d'animation (claymotion en anglais).

La Play Doh, brevetée en 1965 par Noah McVicker et Joseph McVicker, est principalement composée de farine, d’eau, de distillat de pétrole (pour la texture douce), de sel, d’anti-moisissures. Aujourd'hui, on trouve facilement sur internet des recettes pour faire sa pâte à modeler "maison". C'est bien mieux que la traditionnelle pâte à sel et on peut y rajoutant paillettes ou huiles essentielles. La force de Play-Doh réside désormais dans les accessoires. Rappelez-vous le salon de coiffure et les cheveux qui poussent qui poussent !

Quels avantages?

La pâte à modeler a été inventée comme alternative à l'argile. C'est en comparant les propriétés que l'on trouve les avantages.

La pâte à modeler possède différentes qualité de résistance au toucher allant de très ferme à très souple, elle est réutilisable, elle peut prendre toutes les teintes et ne sèche pas (si elle reste bien enfermée dans une boîte hermétique), elle est peu salissante.

L'argile en revanche devient rigide en séchant. Elle ne peut plus être réutilisée une fois sèche, elle n'a qu'une teinte naturelle au départ mais peut être peinte une fois sèche. Elle reste fragile une fois sèche si elle n'est pas cuite.

Quelles applications ? 

            La pâte à modeler est un matériau associé à la créativité.J'ai déjà évoqué l'utilisation de la pâte à modeler dans les films d'animation avec les réalisations de Nick Park en plasticine (Shawn le mouton, Chicken run, Wallace et Gromit).

Je pense aussi immédiatement à la pâte à modeler comme une activité d'apprentissage pour les enfants car elle permet de développer l'imagination (inventer des formes), le toucher la coordination (reproduire des formes), le toucher et la motricité fine (taper, pétrir, assembler, rouler, découper...).

            La pâte à modeler est un matériau associé à la thérapie. La pâte à modeler va être utilisée dans le cadre de rééducation, ergothérapie ou kinésithérapie après des opération de la main, pour préserver l'autonomie dans le cas d'un handicap ou pour des douleurs rhumatismales par exemple. Il y a un usage thérapeutique au sens de motricité.

            Il peut y avoir également un usage thérapeutique, voir art thérapeutique, au sens de créativité, de développement des perceptions et de la capacité de langage lorsque l'on passe de l'imaginaire à une représentation ou encore d'une représentation en volume à une explication orale de la réalisation.

***

Vous avez aimé cet article, vous avez appris des choses ou vous en avez à nous apprendre?
N'hésitez pas à laisser vos commentaires. La suite en début de semaine !
Abonnez-vous au blog pour la recevoir directement sur votre boîte mail.

Posté par Severine B à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2018

MARCHER SUR LA QUEUE DU TIGRE / Dates 2019

Le dernier atelier art, créativité et thérapie de l'année aura lieu le dimanche 16 décembre, ce sera un atelier sur le thème NOTRE MONDE, un atelier de travail collectif.

Et puis 2019 arrive et les dates des premiers ateliers de l'année aussi !

Voici le programme pour les ateliers MARCHER SUR LA QUEUE DU TIGRE du premier trimestre 2019.

bandeau dates 2019Les dates :

- Dimanche 20 janvier de 14h30 à 17h30
- Dimanche 17 février de 14h30 à 17h30
- Dimanche 17 mars de 14h30 à 17h30

Pour les thèmes, ce sera : 
- Mandala
- Ana Mendieta
- Objets imaginaires, objets de l'imaginaire

A vos agendas ! Contactez-moi pour vous inscrire. 

Posté par Severine B à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2018

LIRE ET DIRE LE THÉÂTRE EN FAMILLE(s)

Lire et dire le théâtre en famille(s) est un projet comme je les aime, un projet qui a du sens humain, culturel et artistique. Un projet pour créer du lien.

Avant l'été, la graphiste Caroline Franc a imaginé le logo des Scènes Appartagées, l'association qui est à l'intitiative de ce projet. Aujourd'hui, nous avons avons le plaisir de produire un flyer pour la journée de transmission et l'AG des Scènes Appartagées qui se tiendra ce lundi. Caroline au graphisme et moi au détournement d'image.

C'est quoi Lire et dire le théâtre en famille(s)?
Un artiste se déplace dans une famille, souvent par l'intermédiaire d'une structure culturelle, et va lui faire découvrir des textes de théâtre contemporain. Pour clore la rencontre, une lecture du texte est faite par la famille devant ses connaissances, amis et voisins. C'est pour cela que l'on parle d'une aventure artistique dans son salon !

Cet été, des familles ayant participé à lire et dire le théâtre en famille(s) se sont rendues à Avignon voir des spectacles et lire des textes. Il y a également eu un appel à textes lancé auprès d'auteurs contemporains par Les Scènes Appartagées.

Derrière ce projet, des professionnels remarquables d'enthousiasme et d'engagement avec qui je suis fière de travailler. Et ils n'en sont qu'au démarrage avec des belles perspectives pour l'avenir.

Couverture AG2018_BD

Posté par Severine B à 14:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2018

ATELIER DU TIGRE / Notre monde

Le prochain atelier MARCHER SUR LA QUEUE DU TIGRE aura lieu le dimanche 16 décembre de 14h30 à 17h30 au 8 rue du Delta (M° Barbés)
 
NOTRE MONDE, le thème de ce mois-ci, sera abordé sous la forme d'un travail collectif.
Cela veut dire se confronter à la présence d'un autre, coopérer, collaborer, se supporter, se frotter aux frontières, au comment faire avec et parfois sans.
 
Venez interroger votre manière d'être au monde, votre mode de relation, vos aptitudes au créer ensemble et découvrir votre manière singulière et originale de percevoir le monde et d'y participer.
 
Les ateliers DU TIGRE sont des moments d'expérimentation et d'exploration personnelle par le biais des arts plastiques, de l'écriture créative, de la visualisation.
 
Ce sont aussi des temps d'échanges et de partage par le biais de retours constructif, l'expression verbale nourrissant l'expression artistique et la relation.

bandeau fb

6 participants maximum.
50 Euros la session. Le matériel est fourni.
Inscription à réception de votre règlement.

Les ateliers « Marcher sur la queue du tigre » ont lieu une fois par mois, avec chaque mois, une thématique différente.

Posté par Severine B à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2018

PORTES OUVERTES DES ATELIERS D'ARTISTES 2018

Les Portes Ouvertes des ateliers d'artistes du 9e et 18e arrondissements de Paris, c'est le week-end prochain!

Retrouvez les artistes de l'Association d'Anvers Aux Abbesses :
- Vendredi 16 novembre de 18 à 21 heures.
- Samedi 17 novembre de 11 à 20 heures.
- Dimanche 18 novembre de 11 à 20 heures.

Vous me trouverez à l'atelier 45 en compagnie de Philippe Silvestre qui expose ses "lumières de la ville".

Pour télécharger le plan en pdf des ateliers à visiter, clickez sur ce lien Plan_de_visite_des_ateliers_d_artistes_AAA_2018

A bientôt !

Affiche-Vo-quad-2018-724x1024

Posté par Severine B à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2018

ANA MENDIETA / Présentation de l'artiste

Lundi 12 novembre, je vous propose d'assister à la conférence-performance autour d'Ana Mendieta à 19h à la Maison de l'Amérique Latine puis de poursuivre le mardi 27 novembre à 18h30 par la visite de l'exposition au Jeu de Paume. Cerise sur le gâteau, pour ceux qui souhaitent aller plus loin, je proposerai bientôt une date d'atelier Marcher sur la queue du tigre basé sur le travail d'Ana Mendieta.

Avant d'y aller, j'avais envie de vous présenter en quelques lignes cette artiste américano-cubaine.

Née en 1948 à Cuba, elle est envoyée aux Etats-Unis avec sa soeur à l'âge de 12 ans par ses parents pour des raisons politiques. Sa mère et son frère les rejoignent 4 ans plus tard et le père passe 18 ans en prison à Cuba avant de les retrouver.

Ana Mendieta est une artiste pluridisciplinaire : performeuse, photographe, vidéaste, sculptrice et peintre. Entre rituel et performance, elle fusionne body-art et land-art, travaillant autour des 4 éléments comme la boue qui associe eau et terre mais aussi avec le sang ou le feu.

Le processus de transformation est à l'oeuvre dans sa création où le corps joue un rôle central. Ce corps va être visible ou invisible mais à la présence suggérée, sous forme de silhouettes, de traces, d'empreintes comme par exemple dans Silueta ou dans Rape scene.

Elle découvre, lors d'un voyage au Mexique en 1971, que son inspiration artistique puise sa source et ses racines dans la Santeria Cubaine, mélange de culte vaudou et de religion Yoruba (groupe éthnique d'Afrique de l'Ouest).

Son questionnement artistique sur le genre et sa mort tragique font d'elle une icône féministe. En effet, elle meurt à 36 ans d'une chute du 34e étage d'un immeuble New-Yorkais après une violente dispute avec son conjoint sur lequel, malgré son acquittement, le doute de meurtre subsiste.

A lire pour compléter l'article du Monde https://www.lemonde.fr/culture/article/2013/11/21/l-energie-universelle-d-ana-mendieta_3518290_3246.html

fridana illustration avec copyrightIllustration représentant côte à côte Ana Mendieta et Frida Khalo, deux artistes latino-américaines. 
La première et la moustache de sa performance Transplantation de poils faciaux.
La seconde reconnaissable à ses sourcils fournis. 

Posté par Severine B à 13:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 novembre 2018

DÉTOURNEMENTS

J'ai animé 2 samedis consécutifs des ateliers collage (enfants et adultes) à la Bibiliothèque Goutte d'Or. Le thème du premier atelier était détournement et personnages et vous pouvez voir l'article du blog avec quelques visuels. Le thème du 2nd, détournement et paysages.

Voici quelques images des créations. Autant de voyages que de créateurs !

grille_BD

Posté par Severine B à 16:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 novembre 2018

ANA MENDIETA / Visites Collectives

Vous avez envie de collectif ?
Je vous propose d'aller ensemble à la découverte du travail de l'artiste cubaine Ana Mendieta sur Paris.

An Mendieta

La 1ère étape, le 12 novembre à 19h, c'est la conférence-performance donnée par Carolina Ariza et Linnett Hernandez à la Maison de l'Amérique Latine (Gratuit sans réservation).

La 2nde étape, c'est la visite de l'exposition d'Ana Mendieta en nocturne un mardi au Jeu de Paume. Dates à confirmer.
(Entrée entre 7,50 et 10 Euros. Réservation conseillée).

Si vous êtes intéressé(e), envoyez-moi un mail pour que je vous tienne au courant. Je ne ferai pas les réservations, je ferai le lien et transmettrai les informations.

Amis et conjoints bienvenus !
Pour en savoir +, cliquez sur les liens présents dans le texte (Maison de l'Amérique Latine et Jeu de Paume).

Posté par Severine B à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2018

DÉTOURNER / Atelier à la bibliothèque Goutte d'Or

Ce samedi, une petite vingtaine de personnes (enfants, adolescents et adultes) sont venues participer à l'atelier collage que je proposais à la bibliothèque de la Goutte d'Or sur le thème "détournement et personnages".

Qu'est-ce que c'est le "détournement"?
Détourner, c'est changer de direction, changer le cours, faire dévier, donner à quelque chose (un texte, un objet, une image) un autre sens que son sens original.
Pour moi, détourner, c'est se déporter légérement du chemin que l'on emprunte avec facilité pour accéder à celui que l'on emprunte plus rarement lorsque l'on fait l'effort ou que l'on nous incite à faire l'effort de solliciter notre imaginaire, notre fantaisie, des ressources plus singulières de notre personnalité. Ce "pas de côté", nous permet de créer un chemin qui n'existait pas avant, de s'ouvrir des possibilités (et peut-être des opportunités), de fabriquer des réseaux neuronaux et de s'offrir de la mobilité intérieure.

En arts plastiques, c'est utiliser un matériau existant et le transformer pour lui donner un sens inédit. Pour une photo de magazine par exemple, la transformation passe par le mélange de cette image avec un autre média (photo et mots), l'incorporation d'un bout de cette image avec une autre bout d'image ou dans une autre image, le changement d'échelle, la sortie du contexte...

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à l'atelier "détournement et paysages" de samedi 3 novembre à 14h30 auprès de la bibliothque de la Goutte d'Or 01 53 09 26 10.

detournement et personnages_BD

 

 

Posté par Severine B à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2018

PEUR, ANXIÉTÉ ou ANGOISSE ?

            C'est le philosophe existentialiste danois Søren Kirkegaard qui, en 1844 dans Le concept de l'angoisse, a considéré pour la première fois qu'angoisse et peur étaient deux concepts distinctsEn réalité, on peut distinguer trois états psychologiques distincts : peur, anxiété et angoisse.

            Et vous, faites-vous une différence ?

            Le plus simple à comprendre, c'est la peur.

           Il s'agit d'une émotion éprouvée face à un danger ou une menace immédiate. On ressent de la peur devant un objet redoutable de l'environnement qu'il faut soit attaquer, soit éviter[1] (réactions de fuite, évitement ou combat).

          On parle aussi de peur externe puisque cette émotion a un objet, c'est à dire qu'elle se manifeste face à quelque chose de réel, dans une situation qui existe : voir une souris, traverser une forêt la nuit, se retrouver nez à nez avec à un cambrioleur...

            Dans le cerveau, c'est l'amygdale qui régit la peur et qui déclenche la production d'adrénaline entraînant l’augmentation du rythme cardiaque, l'écarquillement des yeux et la dilation des pupilles ou la chair de poule. Le cerveau est en mode automatique, un réflexe archaïque qui a sans doute permis à l'homme des cavernes de survivre face aux tigres à dents de sabre. C'est le circuit court de la peur, on parle de fractions de secondes.

            Il existe un circuit long de la peur, où amygdale et cortex communiquent et le cortisol s'ajoute à la production d'adrénaline. Dans tous les cas, il s'agit de réactions ayant pour fonction d'aider l'être humain à réagir face à un danger. L'exposition prolongée à la peur (abus, torture, répression...) cause de sévères dommages psychologiques.

Peur et angoise_BD_SB

            L'anxiété est une expérience intérieure de l'organisme, sans référence directe à des objets extérieurs[2]. C'est une peur interne, une crainte diffuse et sans objet, une sorte d'appréhension confuse qui peut résulter d'une construction imaginaire, d'une situation qui n'existe pas mais qui est redoutée, la menace est incontrôlable et inévitable.

            L'anxiété est un état passager, qui n'est pas voué à durer. Lorsque l'anxiété s'installe ou devient chronique, avec une crainte permanente face à l'avenir et une appréhension systématique de l'imprévu, on parle de trouble anxieux généralisé (TAG) et une surveillance s'impose. L'état anxieux est associé à des troubles du sommeil, de l'irritabilité, de tensions et douleurs musculaires, une respiration haute, rapide et superficielle...

Peur et angoise2_BD_SB

            Et l'angoisse ?

            Anxiété et angoisse sont une anticipation de la peur, une peur conditionnée ou une préoccupation inquiète de l’avenir. Anxiété et angoisse ont la même racine latine signifiant rétrécissement, resserrement et par extension contraction involontaire de la poitrine. Les poumons sont pris en étau, la respiration s'interrompt, la bouche s'ouvre et se ferme sans parvenir à avaler d'air. Lorsque les symptômes d'anxiété deviennent particulièrement aigus, on parle de crise d'angoisse, d'attaque ou de trouble panique.

            La différence entre anxiété et angoisse sont les manifestations physiques et psychiques. L’angoisse est la forme exacerbée de l’anxiété. Pendant une crise d'angoisse, le sujet suffoque, est pris de sueurs, de palpitations et a vraiment l'impression de mourir ou qu'il va rester dans cet état pour toujours. Le terreau de l'angoisse est une exposition fréquente au stress et à l'anxiété.

            La différence entre la peur et l'angoisse est apportée par les neurosciences. En psychiatrie, l'attaque panique est une attaque de peur. Du point de vue neuroscientifique, la panique et peur sont deux émotions bien distinctes et ne sollicitent pas les mêmes circuits neuronaux : la peur répondant à une possibilité d'attaque alors que la panique correspond à une angoisse de séparation[3].


[1] PERLS, HEFFERLINE, GOODMAN, Gestalt-thérapie la technique, page 182

[2] Ibid.

[3] BELASCO F.,FRANCESETTI G., Le journal des psychologues, Perspective de la gestalt-thérapie sur la psychopathologie, Clinique des attaques de panique, p. 54


BIBLIOGRAPHIE

OUVRAGES

- GOODMAN  Paul, HEFFERLINE Ralph E. PERLS Frederick S., Gestalt-thérapie la technique, Les Editions Alain Stanké, Québec, 2001.

- LEMPERIERE Thérèse, Le trouble panique, Editions Masson, Paris, 1998.

REVUES

BELASCO Florence, FRANCESETTI Gianni, Perspective de la gestatl-thérapie sur la psychopathologie, Clinique des attaques de panique, page 52 à 57, Le journal des psychologues, n°359, juillet-août 2018, dossier La Gestalt.

WEBOGRAPHIE

- http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_04/a_04_p/a_04_p_peu/a_04_p_peu.html

- http://comprendrelapeur.e-monsite.com/pages/au-coeur-de-theme/qu-est-ce-que-la-peur.html

- https://photo.capital.fr/psychologie-13-astuces-pour-booster-son-cerveau-et-celui-de-son-equipe-29989#astuce-n-4-517782

- https://fr.chatelaine.com/sante/cortisol-lhormone-meconnue-du-stress/

Posté par Severine B à 15:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]