Blog de Séverine Bourguignon

13 novembre 2018

ATELIER DU TIGRE / Notre monde

Le prochain atelier MARCHER SUR LA QUEUE DU TIGRE aura lieu le dimanche 16 décembre de 14h30 à 17h30 au 8 rue du Delta (M° Barbés)
 
NOTRE MONDE, le thème de ce mois-ci, sera abordé sous la forme d'un travail collectif.
Cela veut dire se confronter à la présence d'un autre, coopérer, collaborer, se supporter, se frotter aux frontières, au comment faire avec et parfois sans.
 
Venez interroger votre manière d'être au monde, votre mode de relation, vos aptitudes au créer ensemble et découvrir votre manière singulière et originale de percevoir le monde et d'y participer.
 
Les ateliers DU TIGRE sont des moments d'expérimentation et d'exploration personnelle par le biais des arts plastiques, de l'écriture créative, de la visualisation.
 
Ce sont aussi des temps d'échanges et de partage par le biais de retours constructif, l'expression verbale nourrissant l'expression artistique et la relation.

bandeau fb

6 participants maximum.
50 Euros la session. Le matériel est fourni.
Inscription à réception de votre règlement.

Les ateliers « Marcher sur la queue du tigre » ont lieu une fois par mois, avec chaque mois, une thématique différente.

Posté par Severine B à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2018

PORTES OUVERTES DES ATELIERS D'ARTISTES 2018

Les Portes Ouvertes des ateliers d'artistes du 9e et 18e arrondissements de Paris, c'est le week-end prochain!

Retrouvez les artistes de l'Association d'Anvers Aux Abbesses :
- Vendredi 16 novembre de 18 à 21 heures.
- Samedi 17 novembre de 11 à 20 heures.
- Dimanche 18 novembre de 11 à 20 heures.

Vous me trouverez à l'atelier 45 en compagnie de Philippe Silvestre qui expose ses "lumières de la ville".

Pour télécharger le plan en pdf des ateliers à visiter, clickez sur ce lien Plan_de_visite_des_ateliers_d_artistes_AAA_2018

A bientôt !

Affiche-Vo-quad-2018-724x1024

Posté par Severine B à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2018

ANA MENDIETA / Présentation de l'artiste

Lundi 12 novembre, je vous propose d'assister à la conférence-performance autour d'Ana Mendieta à 19h à la Maison de l'Amérique Latine puis de poursuivre le mardi 27 novembre à 18h30 par la visite de l'exposition au Jeu de Paume. Cerise sur le gâteau, pour ceux qui souhaitent aller plus loin, je proposerai bientôt une date d'atelier Marcher sur la queue du tigre basé sur le travail d'Ana Mendieta.

Avant d'y aller, j'avais envie de vous présenter en quelques lignes cette artiste américano-cubaine.

Née en 1948 à Cuba, elle est envoyée aux Etats-Unis avec sa soeur à l'âge de 12 ans par ses parents pour des raisons politiques. Sa mère et son frère les rejoignent 4 ans plus tard et le père passe 18 ans en prison à Cuba avant de les retrouver.

Ana Mendieta est une artiste pluridisciplinaire : performeuse, photographe, vidéaste, sculptrice et peintre. Entre rituel et performance, elle fusionne body-art et land-art, travaillant autour des 4 éléments comme la boue qui associe eau et terre mais aussi avec le sang ou le feu.

Le processus de transformation est à l'oeuvre dans sa création où le corps joue un rôle central. Ce corps va être visible ou invisible mais à la présence suggérée, sous forme de silhouettes, de traces, d'empreintes comme par exemple dans Silueta ou dans Rape scene.

Elle découvre, lors d'un voyage au Mexique en 1971, que son inspiration artistique puise sa source et ses racines dans la Santeria Cubaine, mélange de culte vaudou et de religion Yoruba (groupe éthnique d'Afrique de l'Ouest).

Son questionnement artistique sur le genre et sa mort tragique font d'elle une icône féministe. En effet, elle meurt à 36 ans d'une chute du 34e étage d'un immeuble New-Yorkais après une violente dispute avec son conjoint sur lequel, malgré son acquittement, le doute de meurtre subsiste.

A lire pour compléter l'article du Monde https://www.lemonde.fr/culture/article/2013/11/21/l-energie-universelle-d-ana-mendieta_3518290_3246.html

fridana illustration avec copyrightIllustration représentant côte à côte Ana Mendieta et Frida Khalo, deux artistes latino-américaines. 
La première et la moustache de sa performance Transplantation de poils faciaux.
La seconde reconnaissable à ses sourcils fournis. 

Posté par Severine B à 13:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 novembre 2018

DÉTOURNEMENTS

J'ai animé 2 samedis consécutifs des ateliers collage (enfants et adultes) à la Bibiliothèque Goutte d'Or. Le thème du premier atelier était détournement et personnages et vous pouvez voir l'article du blog avec quelques visuels. Le thème du 2nd, détournement et paysages.

Voici quelques images des créations. Autant de voyages que de créateurs !

grille_BD

Posté par Severine B à 16:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 novembre 2018

ANA MENDIETA / Visites Collectives

Vous avez envie de collectif ?
Je vous propose d'aller ensemble à la découverte du travail de l'artiste cubaine Ana Mendieta sur Paris.

An Mendieta

La 1ère étape, le 12 novembre à 19h, c'est la conférence-performance donnée par Carolina Ariza et Linnett Hernandez à la Maison de l'Amérique Latine (Gratuit sans réservation).

La 2nde étape, c'est la visite de l'exposition d'Ana Mendieta en nocturne un mardi au Jeu de Paume. Dates à confirmer.
(Entrée entre 7,50 et 10 Euros. Réservation conseillée).

Si vous êtes intéressé(e), envoyez-moi un mail pour que je vous tienne au courant. Je ne ferai pas les réservations, je ferai le lien et transmettrai les informations.

Amis et conjoints bienvenus !
Pour en savoir +, cliquez sur les liens présents dans le texte (Maison de l'Amérique Latine et Jeu de Paume).

Posté par Severine B à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2018

DÉTOURNER / Atelier à la bibliothèque Goutte d'Or

Ce samedi, une petite vingtaine de personnes (enfants, adolescents et adultes) sont venues participer à l'atelier collage que je proposais à la bibliothèque de la Goutte d'Or sur le thème "détournement et personnages".

Qu'est-ce que c'est le "détournement"?
Détourner, c'est changer de direction, changer le cours, faire dévier, donner à quelque chose (un texte, un objet, une image) un autre sens que son sens original.
Pour moi, détourner, c'est se déporter légérement du chemin que l'on emprunte avec facilité pour accéder à celui que l'on emprunte plus rarement lorsque l'on fait l'effort ou que l'on nous incite à faire l'effort de solliciter notre imaginaire, notre fantaisie, des ressources plus singulières de notre personnalité. Ce "pas de côté", nous permet de créer un chemin qui n'existait pas avant, de s'ouvrir des possibilités (et peut-être des opportunités), de fabriquer des réseaux neuronaux et de s'offrir de la mobilité intérieure.

En arts plastiques, c'est utiliser un matériau existant et le transformer pour lui donner un sens inédit. Pour une photo de magazine par exemple, la transformation passe par le mélange de cette image avec un autre média (photo et mots), l'incorporation d'un bout de cette image avec une autre bout d'image ou dans une autre image, le changement d'échelle, la sortie du contexte...

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à l'atelier "détournement et paysages" de samedi 3 novembre à 14h30 auprès de la bibliothque de la Goutte d'Or 01 53 09 26 10.

detournement et personnages_BD

 

 

Posté par Severine B à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2018

PEUR, ANXIÉTÉ ou ANGOISSE ?

            C'est le philosophe existentialiste danois Søren Kirkegaard qui, en 1844 dans Le concept de l'angoisse, a considéré pour la première fois qu'angoisse et peur étaient deux concepts distinctsEn réalité, on peut distinguer trois états psychologiques distincts : peur, anxiété et angoisse.

            Et vous, faites-vous une différence ?

            Le plus simple à comprendre, c'est la peur.

           Il s'agit d'une émotion éprouvée face à un danger ou une menace immédiate. On ressent de la peur devant un objet redoutable de l'environnement qu'il faut soit attaquer, soit éviter[1] (réactions de fuite, évitement ou combat).

          On parle aussi de peur externe puisque cette émotion a un objet, c'est à dire qu'elle se manifeste face à quelque chose de réel, dans une situation qui existe : voir une souris, traverser une forêt la nuit, se retrouver nez à nez avec à un cambrioleur...

            Dans le cerveau, c'est l'amygdale qui régit la peur et qui déclenche la production d'adrénaline entraînant l’augmentation du rythme cardiaque, l'écarquillement des yeux et la dilation des pupilles ou la chair de poule. Le cerveau est en mode automatique, un réflexe archaïque qui a sans doute permis à l'homme des cavernes de survivre face aux tigres à dents de sabre. C'est le circuit court de la peur, on parle de fractions de secondes.

            Il existe un circuit long de la peur, où amygdale et cortex communiquent et le cortisol s'ajoute à la production d'adrénaline. Dans tous les cas, il s'agit de réactions ayant pour fonction d'aider l'être humain à réagir face à un danger. L'exposition prolongée à la peur (abus, torture, répression...) cause de sévères dommages psychologiques.

Peur et angoise_BD_SB

            L'anxiété est une expérience intérieure de l'organisme, sans référence directe à des objets extérieurs[2]. C'est une peur interne, une crainte diffuse et sans objet, une sorte d'appréhension confuse qui peut résulter d'une construction imaginaire, d'une situation qui n'existe pas mais qui est redoutée, la menace est incontrôlable et inévitable.

            L'anxiété est un état passager, qui n'est pas voué à durer. Lorsque l'anxiété s'installe ou devient chronique, avec une crainte permanente face à l'avenir et une appréhension systématique de l'imprévu, on parle de trouble anxieux généralisé (TAG) et une surveillance s'impose. L'état anxieux est associé à des troubles du sommeil, de l'irritabilité, de tensions et douleurs musculaires, une respiration haute, rapide et superficielle...

Peur et angoise2_BD_SB

            Et l'angoisse ?

            Anxiété et angoisse sont une anticipation de la peur, une peur conditionnée ou une préoccupation inquiète de l’avenir. Anxiété et angoisse ont la même racine latine signifiant rétrécissement, resserrement et par extension contraction involontaire de la poitrine. Les poumons sont pris en étau, la respiration s'interrompt, la bouche s'ouvre et se ferme sans parvenir à avaler d'air. Lorsque les symptômes d'anxiété deviennent particulièrement aigus, on parle de crise d'angoisse, d'attaque ou de trouble panique.

            La différence entre anxiété et angoisse sont les manifestations physiques et psychiques. L’angoisse est la forme exacerbée de l’anxiété. Pendant une crise d'angoisse, le sujet suffoque, est pris de sueurs, de palpitations et a vraiment l'impression de mourir ou qu'il va rester dans cet état pour toujours. Le terreau de l'angoisse est une exposition fréquente au stress et à l'anxiété.

            La différence entre la peur et l'angoisse est apportée par les neurosciences. En psychiatrie, l'attaque panique est une attaque de peur. Du point de vue neuroscientifique, la panique et peur sont deux émotions bien distinctes et ne sollicitent pas les mêmes circuits neuronaux : la peur répondant à une possibilité d'attaque alors que la panique correspond à une angoisse de séparation[3].


[1] PERLS, HEFFERLINE, GOODMAN, Gestalt-thérapie la technique, page 182

[2] Ibid.

[3] BELASCO F.,FRANCESETTI G., Le journal des psychologues, Perspective de la gestalt-thérapie sur la psychopathologie, Clinique des attaques de panique, p. 54


BIBLIOGRAPHIE

OUVRAGES

- GOODMAN  Paul, HEFFERLINE Ralph E. PERLS Frederick S., Gestalt-thérapie la technique, Les Editions Alain Stanké, Québec, 2001.

- LEMPERIERE Thérèse, Le trouble panique, Editions Masson, Paris, 1998.

REVUES

BELASCO Florence, FRANCESETTI Gianni, Perspective de la gestatl-thérapie sur la psychopathologie, Clinique des attaques de panique, page 52 à 57, Le journal des psychologues, n°359, juillet-août 2018, dossier La Gestalt.

WEBOGRAPHIE

- http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_04/a_04_p/a_04_p_peu/a_04_p_peu.html

- http://comprendrelapeur.e-monsite.com/pages/au-coeur-de-theme/qu-est-ce-que-la-peur.html

- https://photo.capital.fr/psychologie-13-astuces-pour-booster-son-cerveau-et-celui-de-son-equipe-29989#astuce-n-4-517782

- https://fr.chatelaine.com/sante/cortisol-lhormone-meconnue-du-stress/

Posté par Severine B à 15:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 octobre 2018

VÉGÉTARISME ET VÉGÉTALISME / Illustrations

Ce que j'aime le plus (à part créer), c'est apprendre ! Mon travail me permet souvent de me nourrir et cette fois, c'est presque au sens littéral puisque j'ai été amenée à illustrer un article pour la Fédération Française des Diabétiques expliquant les différents modes d'alimentations et la meilleure façon d'avoir une assiette équilibrée dans le cas d'un régime alimentaire végétarien ou végétalien. 

Les illustrations sont informatives plus qu'artistiques. Elles sont vérifiées par plusieurs interlocuteurs dont une diététicienne.

Alors, si vous envisagez de devenir végétarien, que vous l'êtes déjà ou que le sujet vous intéresse, lisez l'article avec la garantie d'un contenu sérieux et avisé.

Végétarisme et végétalisme : comment définir et différencier ces modes d'alimentation ?

Le végétarisme et le végétalisme sont deux modes alimentaires différents qui excluent la consommation de certains aliments. Les raisons pour lesquelles certaines personnes adoptent ces types de régime sont diverses : raisons sanitaires, éthiques, religieuses ou culturelles. Quels sont les risques de carences de ces pratiques alimentaires et comment les éviter ?

https://www.federationdesdiabetiques.org

 

Posté par Severine B à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2018

VOS OBJECTIFS / Retour sur ateliers

J'ai récemment animé 2 ateliers sur le thème VOS OBJECTIFS :

- l'un de 50 minutes pour l'évènement la rentrée des makers du MAIF SOCIAL CLUB
- l'autre de 3 heures dans le cadre des ateliers mensuels "Marcher sur la queue du tigre"

Sur le 1er atelier, j'ai demandé à chacun de donner 3 mots pour conclure l'atelier.

Voici les séquences qui donne une idée de la teinte du ressenti de chacun : 
échange-clarifier-jeu/urgent-panique-zénitude/concret-bazar-calme/calme-découverte-amusant/motivation-dépassement-acquis/enrichissant-image-amusant/êtresoi-même-présente-relationnel/exprimer ce qui reste-temps pour soi-équilibre/couleurs-nature-questionnement/découverte-motivation-titiller/enfance-voie(x)-dialogue/dense-réussite-plénitude/validation-agréable-dessin(plutôt que mots).

Ce que les participants apprécient, c'est un climat bienveillant, l'échange qu'il soit avec l'animateur, en binôme ou en grand groupe et la possibilité de s'exprimer sans jugement (sachant que le jugement le plus cruel est souvent le nôtre).

Ce que j'apprécie pour ma part, ce sont les apprentissages que je peux faire pendant la construction et au cours de ces ateliers. Durant l'atelier de 3 heures, comme nous avions plus de temps, je n'ai pas donné une feuille avec les domaines de vie pré-remplis mais j'ai donné une feuille blanche pour inscrire (et pourquoi pas inventer) ses domaines de vie. La façon dont chacun les nomme est importante (Dites-vous : vie professionnelle, job, métier, domaine pro,...?) tout comme les domaines qui viennent à l'esprit immédiatement ou ceux qui sont oubliés. Ici vous pouvez vous pendre un instant pour lister VOS domaines de vie.

Un domaine de vie est apparu, commun à plusieurs personnes du groupe sous des appelations différentes : bénévolat, donner, engagement, militantisme. J'ai été étonnée à plusieurs titres. D'une part, je ne l'avait jamais considéré comme un domaine de vie alors qu'il est présent dans la mienne. Cela m'a permis de me rendre compte qu'il était dans une zone aveugle, hors champ et de l'intégrer clairement et lui donner une place visible. D'autre part, j'ai pris conscience de ce besoin social qui est dans l'air du temps et qui reprend du galon parce qu'il remet du sens et de la gratuité dans nos actes.

Edouard RICHARDMAIF2Lors d'un atelier au MAIF Social Club
©Edouard Richard/MAIF 

Posté par Severine B à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2018

BD ET ARCHÉOLOGIE / Projet avec Le Louvre

Après "le théâtre du pouvoir" l'année dernière, le thème pédagogique du Louvre pour 2018 est "BD et Archéologie".
J'ai le privilège de travailler à nouveau avec les élèves du collège Charles Péguy sur un projet transversal qui inclus plusieurs enseignants de l'établisssement et des intervenants extérieurs comme l'auteure de BD Pauline Aubry ou la conteuse Danièle Valentin.

Familles_BD

Pour la 1ère séance, nous travaillerons sur le fragment et l'objet. Alors nous voilà, avec Delphine James, enseignante d'arts plastiques, à fabriquer des bouts cassés d'objets qui n'existent pas encore. Nous fabriquons des morceaux qui seront support à l'imaginaire de nos élèves. Et pour ce faire, ce matin, sous le regard étonné des passants, je cassais pots et bols devant mon atelier. Une scène de ménage sans mari !
Un voisin est sorti me demander ce que je faisais. Il était inquiet parce qu'il vend son appartement et il ne voulait de troubles pendant les visites de ses futurs investisseurs. Quand je lui ai expliqué, il a dit :"C'est du grand n'importe quoi! Ca ne sert à rien!" et je lui ai répondu : "N'est-ce pas à cela que servent les artistes?" mais il avait déjà tourné les talons...

fragments_BD

Posté par Severine B à 17:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]