Blog de Séverine Bourguignon

01 juillet 2015

DEVOIR DE MEMOIRE

C'est la fin de l'année et certains projets se terminent comme par exemple celui sur lequel je suis intervenue au collège Charles Péguy à Belleville. Le résultat est un roman illustrée (textes et images) réalisé avec la classe de 3e 2 autour de l'histoire d'un ancien élève, Thomas Fogel, juif, résistant et mort en déportation. Un projet financé par la DASCO, en partenariat avec le Louvre et le Mémorial de la Shoah, un projet beau et utile à la fois.

"CONVOI 55" - c'est le titre du roman et le convoi par lequel Thomas Fogel est parti à Auschwitz - est téléchargeable en PDF sur le site du collège (au bas de la page Projet Thomas Fogel 3ème 2 voir l'encart "en savoir plus").

https://www.ac-paris.fr/serail/jcms/p2_73617/accueil

 

 

Posté par Severine B à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 juin 2015

VIVEMENT LA FIN !

Juin est arrivé et je me suis dit les vacances ne sont pas loin, bientôt le maillot de bain. Mais tu rêves, pauvre et inconsciente mère (ou père peu importe). La tendance est à la contrainte sociale de fin d’année forte voire oppressante mais toujours librement consentie. Tu les as voulu tes gosses alors tu assumes et tu te tais. Souriez !

J’ose le dire tout haut, depuis toujours je déteste les fêtes d’école, les spectacles, les kermesses, depuis que je suis parent c’est pire et en juin, c’est une véritable infestation de rendez-vous qui se doivent d’être réussis et sympas et mobilisateurs et festifs.

A 7 ans, mon petit cabri est adorable mais ses pirouettes ne me semblent pas dignes de mobiliser une centaine de parents pendant deux heures, la plupart s’asseyant par terre dans une fournaise d’enfer. Et puis une fois qu’elle a levé les bras 2 fois, a fait son petit tour puis est repartie, moi aussi je serai bien repartie. Non, non, les organisateurs sont futés, elle est passée au début et repassera à la fin du spectacle pour le final, comme ça, toi le parent dévoué, tu es obligé de rester pendant les 2 heures complètes.

Il faut aussi savoir qu’en plus de leur présence à la fête de l’école où ils tiennent les pires stands - chamboule-tout, pêche à la ligne et maquillage -, les parents auront aussi fait le café, cuisiné un plat maison, ils sont venus la veille au soir pour préparer les salles et à deux réunions by night pour préparer l’évènement. Pour peu qu’ils soient parents délégués ils ont eu à passer une soirée supplémentaire en conseil d’école. Et en juin, il y a les rendez-vous pour les livrets scolaires, les sorties au musée avec pique-nique, les orientations, les réinscriptions, les journées pédagogiques, les grèves, les absences. Au secours ! Comment font les autres pour tenir ? Travaillent-ils à temps plein ? Ils ont l'air de tenir le choc.

En saturation totale, j’en parle. Le vernis de convenance craquèle vite. L’argument number one : ça fait plaisir aux enfants. Ouais, mais les enfants, fête ou pas fête, ils sont tout le temps contents alors je vois pas bien pourquoi je continue à me faire chier comme un rat mort au lieu de lire mon journal, dessiner ou me vernir les ongles en fluo pour ressembler à une biatch de magazine plutôt qu’à la ménagère de moins de 50 ans.

C’est décidé, l’année prochaine, je n’irai qu’à un seul spectacle de fin d’année par enfant et, en ayant 3, je considère que c’est déjà un bel effort de consenti. Je rincerai ma sacro-sainte culpabilité dans les vagues de cet été.

Le mois de juin_BD

Posté par Severine B à 13:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2015

GHOST PICTURES

Allez un dernier article sur mon voyage au Monténégro pour vous expliquer ce que j'ai fait là-bas.

Chaque artiste avait 2 toiles à peindre sur place, des petits formats alors je me suis dit que j'allais en profiter pour faire une expérience. Il me restait quelques pellicules Impossible Project, la marque qui a succédé à Polaroïd. Le problème de ses pellicules issues de la 1ère chaine de production était leur développement instable, des clichés qui ne se révèlent pas vraiment. 

J'ai donc fait des photos d'Ulcinj, de vrais photos avec des contenus assez aléatoires voire fantômatiques. Puis j'ai ouvert les photos pour en retirer la gélatine que j'ai transféré sur toile. Mon travail, disons "conceptuel", a beaucoup plu à mes camarades peintres.

Planche Ulcinj

Posté par Severine B à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2015

FAUT PAS POUSSER

Entre les baignades, les excursions et les sessions de peinture au Monténégro, un dessin est venu me chatouiller les pattes. Besoin de sortir, de se faire voir par contraste avec ces instants sans enfants, loin des mails, du quotidien. L'image m'était venue en discutant avec Brigitte, elle s'est gravée ce jour là et attendait son tour.

C'est le genre de dessin que je trouve essentiel car il vaut tous les discours. Remarquez que cette boule (c'est son titre d'ailleurs) que j'ai mise à l'extérieur, reste parfois intériorisée par certains. Dur à avaler non ?

La boule_SB

Posté par Severine B à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2015

MONTENEGRO

Je viens de passer une semaine à Ulcinj au Monténégro où j'étais invitée par Vahida Nimanbegu, une artiste monténégrine, à participer à une ART COLONY. 

Quelles est la différence entre une résidence artistique, très pratiquée en France, et une Art Colony ?

Pour une résidence artistique, un lieu et des moyens techniques sont mis à disposition d'un artiste (ou d'une compagnie de théâtre) par une institution publique ou privée pendant une période pouvant aller d'un mois à un an afin de favoriser sa création sur un projet spécifique en échange d'interactions locales avec le public. Un appel à candidature est fait, un dossier administratif et artistique est demandé, un projet doit être formulé.

Un Art Colony ou Symposium est un événement international -par la destination ou les nationalités des artistes participants- ayant lieu sur une semaine avec 10 à 30 artistes pour peindre deux toiles sur place en échange de cette invitation. Une exposition clôt la rencontre et un catalogue d'exposition est publié. L'invitation se fait assez informellement, généralement par le bouche à oreille.

11312694_1675143106047867_1094023007252185590_o

Posté par Severine B à 15:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]



13 mai 2015

LE MOIS DE LA NATURE

La Mairie du 18e a concocté un printemps fructueux en végétal, en vert, en jardinage.
Caroline Franc (graphiste) et Séverine Bourguignon (illustratrice) ont concocté l'affiche à 4 mains.

MOIS_NATURE_BD

 

Posté par Severine B à 11:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2015

PAPOTHÈQUE ET RENOVATION

Le numéro de mai du 18E DU MOIS est en vente à 2,30 Euros dans les kiosques et au Gibert Joseph Barbès avec 2 nouvelles illustrations de mon cru.

Papotheque1

Renovation Chateau Rouge_SB

 

 

 

Posté par Severine B à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2015

POURQUOI J'AIME...

...Annie Ernaux est une écrivaine française que je qualifierai d'atypique. Ces récits sont souvent courts et saisissants de vérité, d'honnêteté. On ne peut pas dire que ce sont des romans, mais plutôt des essais autobiographiques qui racontent des moments de vie ou des expériences personnelles menées par l'auteure. 

J'avais lu "L'autre fille" d'une traite et j'avais entendu parler de son dernier roman "Regarde les lumières mon amour" qui est une investigation sur les supermarchés. Mouais, ça ne me disait rien et puis je suis tombée dessus à la bibliothèque et le livre n'étant pas trop gros, je me suis dit que j'allais quand même jeter un oeil.

Et j'ai retrouvé ce qui me met en liesse chez Annie Ernaux. Le livre est mince mais l'essentiel y est avec des détails qui sont d'une évidence incroyable sans jamais tomber dans la banalité. 

Un extrait d'un passage où elle constate la scission fille-garçon dans les rayonnages de son hypermarché mais ne partage pas ce fatalisme. Une économie de mots pour dire l'essentiel. Appréciez :

Jadis, mon fils de deux ans a voulu une poupée.
Ses parents trouvant que s'intéresser au sexe opposé partait d'un désir et d'une curiosité, il l'eût.

Posté par Severine B à 11:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 avril 2015

POPOTE INTERNE

...Ou comment réussir une illustration ?

Pour le journal LE 18E DU MOIS, je reçois l'article de Brigitte Batonnier sur Humanisme et Habitat et je le lis en diagonale vraiment très vite avant de me coucher car j'aime passer une nuit sur un article avant de lui donner un visage.

Le lendemain, je ne relis pas le texte mais je profite d'un trajet en métro pour réfléchir à mon illustration avec le souvenir "transversal" de ce que j'ai lu. Et pof! J'ai une idée car il me semble me souvenir qu'une personne interviewée dit qu'"Humanisme et Habitat n'est pas un magicien et ne peut pas sortir des logements par miracle de son chapeau".

J'envoie mon image et Brigitte me félicite en me demandant où je vais chercher l'inspiration. J'ai envie de lui répondre :"ben, c'était écrit dans ton article, pardi !" mais sa réponse me met la puce à l'oreille et je vais relire l'article. Allez-y vous aussi: http://18dumois.info/spip/spip.php?article398

Oups! Mon inconscient ne s'est pas trompé. L'image colle bien à l'article sauf que j'ai imaginé et réinterprétré librement. Personne n'a jamais dit la phrase qui m'a donné l'idée mais il y a bien une histoire de magicien. La popote interne en somme!

Habitat et Humanisme_BD

Posté par Severine B à 10:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2015

VISUEL DES VENDANGES

La Mairie du 18e lance un appel à candidature pour la création de la fête des vendanges 2015.
http://www.montmartre-guide.com/evenements/appel-a-candidature-pour-la-creation-du-visuel-de-la-fete-des-vendanges-2015/

Cette fête des Vendanges se tient à Montmartre et l'appel est à destination d'un artiste de l'arrondissement.
Sachant que ce 18e arrondissement regorge d'ateliers, de collectifs et d'associations d'artistes, je trouve que ça ressemble à une véritable politique de proximité.

Et ce n'est pas fini! Il s'agit d'un travail rémunéré et pas de bénévolat, l'appel à candidature ne laisse aucun doute à ce sujet.

Je tenais à saluer cette belle proposition de la Mairie du 18e. 

Severine Bourguignon aquarelle

 

 

Posté par Severine B à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]