Quand on monte un projet, surtout en arts visuels, il est indispensable de pouvoir montrer à quoi ressemblera le "produit fini". 

La première étape est la maquette ou le dessin. L'artiste dessine, réalise sur ordinateur ou en volume (je pense aux architectes et aux scénographes) ce à quoi ressemblera la création finale. Il extrait ce qu'il voit dans sa tête. Carrèment magique d'avoir la capacité de passer du neurones au papier ! 

Ensuite viendra la création véritable qui confrontera l'artiste à la matière, au matériaux, à la gravité, aux contraintes de poids, d'expoisition, de transport, de stockage, etc....

Pour le projet ANTRE, j'ai pu dessiner ma "vision" mais ensuite quand il fallait expliquer le projet dans son ensemble, le vendre, je me retrouvais beaucoup à dire "j'imagine que...". J'ai beaucoup du imaginer : imaginer comment les structures passeraient de costumes à habitats, imaginer comment il serait possible de laisser d'autres participer à la fabrication sans perdre l'idendité artistique de départ, imaginer avec quels matériaux je pourrai construire les structures, avec qui j'aller les construire...

Il y a une grande part d'aléatoire, de laisser-faire, de faire avec dans ce projet. Je vois (à l'intérieur de moi) où je veux aller mais c'est parfois difficile sans avoir rien de concret à montrer d'expliquer à d'autres. Ma facilité à communiquer, mon expérience et une certaine force de conviction m'ont aidé. En effet, il y avait beaucoup de choses à l'intérieur de ma tête, à extraire de mon imagination. 

A présent que le premier ANTRE, l'ANTRE de wax, existe et qu'il marche (en cabane et en costume), tout est beaucoup plus simple. Il me reste encore à faire découvrir et à découvrir moi aussi l'ANTRE tout blanc et l'ANTRE à écailles d'or. Je ressens le léger frisson de la peur, cette peur saine, la part du risque nécessaire, le frémissement du défi qui me fait sentir que je suis vivante et capable de donner vie. Et cette peur est totalement effacée par la curiosité, le désir, la nécessité de voir naître ces nouvelles créatures.

Ci-dessous l'ANTRE de wax tel que je l'avais dessiné quand tout était encore dans ma tête et sa réalisation "en chair et en os".

antre du projet à la réalité_BD