Pour préparer l'atelier art, créativité et thérapie qui a pour thème COSMOGONIES, je me penche sur les mythes des origines du monde dans différentes cultures. Après la cosmogonie égyptienne que j'ai évoqué dans un précédent post, voici un petit résumé sur la cosmogonie Inca.

La civilisation Inca s’est étendue sur une longue bande de terre longeant la cordillère des Andes et l’Océan Pacifique en Amérique du Sud. L’Empire Inca disparaitra avec la Conquête par les espagnols au 16e siècle.

La culture Inca est basée sur une tradition orale et repose sur une vision du monde cyclique, très structurée et dense que traduit la Chakana, également connue sous l'appelation de croix des Andes. C'est un puissant objet symbolique rapportant la complexité cosmologique du peuple Inca. La ville de Cuzco a été conçu selon cette configuration.

Chakana_BDLa structure : cosmologie

Le monde Inca comporte 3 niveaux spatio-temporels. 

Le temps se découpe en passé, présent, futur et selon un rythme cyclique, avec une succession permanente de période d’ordre et de désordre.

L'espace est partagé en 3 royaumes (les Pachas) :
Hanan Pacha, le monde du dessus, symbolisé par un condor. Il équivaut au paradis occidental auquel on accède après la mort.
Kay Pacha, le monde du milieu et des vivants, domaine des humains, symbolisé par un puma.
Uku Pacha, le monde du dessous, des défunts et des esprits, symbolisé par un serpent. C'est domaine de Supay, le dieu Inca de la mort.

Des passerelles existent entre les mondes.
Le tonnerre, l'arc-en-ciel, la pluie ou la lumière connectent le monde d'en haut et celui du milieu. 
Les montagnes relient le monde du milieu à celui d'en haut.
Grottes, sources permettent la communication entre le monde humain et celui du dessous.

cosmogonie inca 9(bis)_BDLa création : cosmogonie

VIRACOCHA est le maître de la création de l'univers. 

Selon la légende, il créa un premier peuple de géants qui se rebella. Il les transforma en pierre et mis fin à ce monde par le déluge. Puis il recommença. Il surgit des eaux et créa le ciel, la terre et les étoiles. Il était accompagné d’un oiseau magique, qui voyait le présent et le futur.  Cet oiseau n’est autre que le Corenquenque, dont les plumes servaient à orner la couronne de l’Empereur inca.

INTI, dieu du soleil et protecteur du peuple Inca, et son épouse Mama QUILLA, la lune, sont les créations de Viracocaha. Inti deviendra peu à peu le principal dieu Inca puisque la religion Inca était essentiellement basée sur le culte du Soleil. Les Incas sont les «Intip Churin» ce qui, dans la langue inca, signifie «les enfants du soleil.

Inti et Quilla reflètent le couple royal. L'Inca (l'empereur) était considéré comme le descendant le dieu Solaire, l'Intip Churin (le fils du Soleil), tandis que son épouse principale, la Koya, était la fille de la Lune (Quilla).

PACHAMAMA, fille de Viracocha est la Terre-mère à la base de tout, aussi bien êtres vivants que végétaux ou minéraux et aussi bien sur terre que sous la terre. 

ILLAPA est le dieu de l'éclair, du tonnerre, de la pluie, de la grêle et des phénomènes météorologiques. Il est généralement représenté sous la forme d'un homme vêtu de vêtements brillants, tenant une lance dans une main et une fronde de l'autre. Je le mentionne pour cette image poétique de l'eau du ciel recueillie à partir de la Voie lactée dans une jarre qu'Illapa brise d'un jet de pierre avec sa fronde, pour provoquer la pluie.

L’humanité

S'il fait peu de doutes que Manco Capac et son épouse Ocllo sont les fondateurs du peuple Inca, deux légendes coexistent :

- la légende des frères Ayar. Quatre frères et quatre sœurs sortirent des grottes de la montagne de Tambo Toco, la montagne à fenêtres. Le frère aîné était Manco Capac. Après une série d'aventures, ils fondent Cuzco, la capitale Inca qui signifie "nombril du monde " en langue quechua.

- la légende de Manco Cápac et Mama Ocllo. Tantôt enfants d’Inti (le dieu soleil) et de Pachamama (la Terre-mère) ou nés de l'écume du lac Titicaca créé par Viracocha, le couple s’installe à Cuzco car c’est à cet endroit que s’enfonce le bâton d'or de Manco Cápac. Ce dernier enseigne l’agriculture aux hommes et Mama Ocllo enseigne l'art du tissage aux femmes.

******

Pour vous inscrire aux ateliers MARCHER SUR LA QUEUE DU TIGRE ou avoir des informations, contactez-moi !
COSMOGONIES aura lieu le dimanche 9 juin de 14h30 à 17h30 au 8 rue du Delta, 75009 Paris
50 Euros la session (matériel inclus)