Vous travaillez tranquillement, vous avancez super bien et puis, histoire de vérifier, vous relevez la tête une seconde pour regarder l'heure. Mon dieu ! Plusieurs heures ont passé, vous n'avez pas vu le temps filer, vous êtes en retard. Que vous est-il arrivé?
Si vous n'êtes pas tombé dans une faille spatio-temporelle, vous avez sûrement vécu un état flow.

Flow illustration ©Séverine Bourguignon

Une rapide définition

Le flow est la traduction anglaise de flux. Il s'agit d'un état mental dynamique et temporaire décrit pour la première fois dans les années 70 par le psychologue hongrois au nom imprononçable : Mihály Csíkszentmihályi.

Vous avez déjà connu cet état où vous êtes tellement absorbé par ce que vous faites que vous ne ressentez plus la fatigue, vous oubliez la faim, la soif, l'envie de faire pipi. Vous êtes pleinement dans l'instant présent, sans penser aux problèmes d'hier ni à ceux de tout à l'heure, vous n'avez aucune pensée parasite.

Tout votre être semble dédié à l'activité en cours, comme porté sans effort jusqu'à destination par le courant d'une rivière. Dans le milieu sportif, on parle d'atteindre"la zone". On parle aussi d'expérience optimale ou de tunnel (flow channel) en rapport avec le schéma habileté-exigences de Csíkszentmihályi.

Dynamique exigence-habileté ©Séverine Bourguignon

Flow, les ingrédients du bonheur

Une autre caractéristique fondamentale de l'état de flow, c'est le sentiment d'accomplissement, de satisfaction, d'extase, de détente et de bien-être qui l'accompagne. Le bonheur semble être une résultante du flow.
Ce qu'on ne vous a pas dit, c'est que la recette du bonheur existe. Retenez-en les principaux ingrédients.

Il y a 5 conditions majeures d'apparition du flow.

1. La concentration
2. La motivation à se mettre à une activité librement choisie
3. Un but clair
4. Un défi gérable, (équilibre habileté-exigences)
5. Un effet de récompense, gratification ou retours immédiats

 Une fois ces conditions réunies, vous devriez ressentir les effets suivants, c'est à dire les caractéristiques du flow :

1. Perte de la notion de temps et focus sur l'instant présent
2. Absence de préoccupation de soi et de ses besoins physiques
3. Etat de grâce, sentiment de bien-être, sérénité
4. Sentiment de contrôle et de maîtrise de l'activité, dépassement de soi
5. Implication totale, aucune sensation d'efforts et aucune crainte d'échec

Un petit mot de neurosciences tout de même. Si la récompense est là, le cerveau va libérer dans le corps de la dopamine, un neurotransmetteur qui active le circuit dit "de la récompense" justement, créant une sensation de plaisir qui va renforcer l'envie de reproduire cette activité bénéfique. Pensez au flow pour donner envie d'apprendre, d'améliorer ses compétences, de renforcer l'estime de soi !

Des activités propices au flow 

Peut-être les pratiquez-vous déjà, certaines activités sont propices à cet état de flow.

Une activité sportive. Si vous escaladez la falaise (but et motivation) et que vous n'êtes pleinement à ce que vous faites (concentration) ou que la tâche s'avère trop ardue (défi gérable), il y a des chances que le projet ascension se termine en simple pique-nique autour de votre sandwich rillettes cornichons (récompense).

Une activité spirituelle, et notamment la méditation qui peut être de la méditation de pleine conscience, du zen ou de la méditation en mouvement tels que le tai chi ou le chi qong. L'autotélisme, c'est à dire le fait de pratiquer une activité pour le seul plaisir de l'activité en elle-même, sans attentes particulières, fait partie des critères favorisant le flow.

Une activité artistique : écriture, peinture, musique ou encore faire la cuisine, bricoler, jouer aux échecs et...la psychothérapie !!!

Le flow est un état que je trouve souvent parce que je crée souvent. J'ai eu envie d'en parler parce que je propose prochainement des ateliers créatifs sur le Zentangle®, une excellentepartique artistique pour se remettre à flow. Une activité basée sur le dessin répétitif et méditatif (concentration), avec des règles de travail claires (but) qui amènent à reproduire puis développer ses propres motifs (défi), avec des résultats satisfaisants, valorisants et jolis quasi immédiats (récompense).

Cerise sur le gâteau, l'atelier est mené en groupe et le travail de groupe est propice au flow. En équipe ou en groupe, le neurotransmetteur de la reconnaissance, l'ocytocine, s'ajoute à la dopamine (la récompense) et on peut supposer que ce cocktail rend le flow encore plus intense.

Alors, prêt à vous jeter dans le rivière et à entrer dans le tunnel?

Flow illustration ©Séverine Bourguignon

 

Des sources 

Merci à ceux qui diffusent et rendent le savoir accessible !

Livres
Le livre des décisions, De Bourdieu au SWOT, 50 modèles à appliquer pour mieux réfléchir, Mikael Krogerus, Roman Tschäppeler - Collection A contre-couant. 

Liens internet
http://jean.heutte.free.fr/spip.php?article157
https://www.penserchanger.com/le-flow-et-lexperience-optimale/amp
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Flow_(psychologie)
https://positivepsychologyprogram.com/mihaly-csikszentmihalyi-father-of-flow/#flow-types-characteristics

Vidéo
https://www.ted.com/talks/mihaly_csikszentmihalyi_on_flow?language=fr