Jeudi dernier, par le biais d'une amie, un groupe d'une quinzaine de jeunes mineurs isolés accompagnés par quelques bénévoles d'UTOPIA 56  sont venus passer l'après-midi dans la friche de la Table Ouverte (Angle rues des Poissonniers et Polonceau / Paris 18e)sur le projet ANTRE. Ils ont décousu des sacs de riz qui servent à fabriquer le "tablier" des ANTRES.

Cela fait, chacun a poursuivi à son envie. Certains ont profité du havre de paix urbain que représente la friche pour écouter de la musique et discuter. D'autres ont continué le travail de couture en assemblant des chutes de tissus wax pour les fanions qui orneront le tablier d'un ANTRE. Et pour finir, un petit groupe a été initié à la pétanque par ma voisine Laurence.

Un changement de perspective bienvenu pour ces jeunes. Quelques uns d'entre eux, ont dormi dans la rue dans le quartier de la Goutte d'Or avant d'être pris en charge. Et aussi une posture valorisante que d'être celui qui rend service plutôt que celui qui demande. 

UTOPIA 56 a été créée en janvier 2016 pour encadrer le bénévolat qui se déployait alors sur la jungle de Calais. L’association a ensuite géré le premier camp humanitaire de France dès son ouverture à Grande-Synthe près de Dunkerque puis a soutenu le Centre Humanitaire de la Porte de la Chapelle à Paris. Avec 7 000 adhérents à ce jour, UTOPIA met à l’abri des mineurs isolés, aide aux distributions de nourriture, sacs de couchages, et accès aux soins (hospitalisations), tant à Paris qu’à Calais. UTOPIA 56 intervient dans plusieurs autres régions de France (Quimper, Toulouse, Lille, Saint Brieuc, Lyon etc.). 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur l'association et les missions qui peuvent être réalisées, consultez le site UTOPIA 56.

DSC08081_BD

DSC08059_BD

DSC08090_BD