Vous voyez souvent sans le savoir le travail d’artistes remarquables qui restent invisibles. Ce sont des sherpas, ils gravissent des millions de fois les sommets mais laissent quelqu’un d’autre planter le drapeau à leur place. 

Il me parait bon de citer les sources et de rendre à César ce qui est à César. Je vois un peu trop souvent à mon goût, et particulièrement en ce moment, les idées de mes collègues plasticiens ou illustrateurs nourrir la publicité et la communication au sens plus large. Trouvez-vous juste que l'art soit détourné pour être mis

collage

 au service de la publicité? ? Quelle valeur pour la création dans ce cas ? Si le commercial vide l'art de son sens comment créér aujourd'hui ? Enfin voilà quelques questions que je me pose...

Des exemples concrets ! Ca cartonne sur les réseaux sociaux en ce moment :

-          Le magnifique clip de Coldplay pour le titre Up&up https://www.youtube.com/watch?v=BPNTC7uZYrI Vous pouvez remercier des artistes tels qu’Eugenia Loli, Joe Webb, Sammy Slabbinck et Sarah Eisenlohr, collagistes plein d’humour et d’imagination, qui ont inspiré cette création. Cherchez 'collage' sur Pinterest ou les noms de ces collagistes sur Ufunk si vous voulez en voir plus. D'ailleurs, je suis presque prête à parier que lorsque la mine d'or du Street Art se sera tarie, ce sera le tour du collage.

-          Ensuite, pour la bonne cause, la nouvelle campagne d’Amnesty International « Look beyond borders » fait fureur. L’artiste Marina Abramovic a sans doute largement inspiré le clip https://www.youtube.com/watch?v=f7XhrXUoD6U avec sa performance « The Artist is present » qu’elle a tenu pendant plusieurs semaines en 2010 au MoMa https://www.youtube.com/watch?v=sLbFugaFyAA