En ce moment, j'interviens sur de la réinsertion professionnelle auprès de femmes ayant été victimes de violences conjugales à Melun; avec une classe de 3ème sur des nouvelles illustrées ayant pour sujet la spoliation d'oeuvres d'art sous l'Occupation et tout récemment à l'Ecole Alsacienne sur des masques de l'Antiquité à partir des Métamorphoses d'Ovide avec une classe de 6ème.

La réalisation de ces masques est assez technique. J'ai deux solides partenaires, l'enseignante de français et celle d'histoire-géographie qui collaborent activement à ce projet à la fois pendant la réalisation (elles mettent la main à l'argile) et après car ces masques servent de support à des mises en dialogues puis à des mises en scènes pour des duos-duels de l'Antiquité. Les masques ne sont donc qu'une partie du projet, la partie visuelle.

Nous devons travailler dans des salles de classe qui ne sont pas toujours adaptéeq à cette activité salissante et mangeuse d'espace mais finalement avec un point d'eau, on se débrouille toujours. Les 30 élèves sont sollicités sur des compétences qu'ils doivent mettre en oeuvre rapidement et efficacement. Ils dessinent leur masque en fonction du texte étudié et choisi, ils modèlent leur masque dans la terre (moule), ils façonnent leur masque en papier mâché (contre-moule) puis le peignent. 

Les résultats sont formidables, redonnant à des textes anciens une fraicheur folle. C'est une façon tellement inventive et stimulante de retenir les aventures de Méduse, Narcisse, Echo, Io, Arachnée, Midas, Pyrame et Thisbé...Ci-dessous le duo Jupiter et Phaéton.

Jupiter et Phaeton