Si vous n'avez pas encore été voir l'exposition d'Anselm Kiefer au Centre Pompidou, je vous encourage à y aller. C'est jusqu'au 18 avril et surtout ne vous laissez pas impressionner par la description du travail de l'artiste. 

anselm-kiefer-sternenfall-1995

Les formats gigantesques sont plein de matières, d'histoire, de mémoire fertiles. Je ne connaissais pas son travail - que l'on comprend encore plus finement avec un peu de culture allemande dans le sang - mais allemand ou pas, on comprend quand même très bien la puissance de cette oeuvre artistique. Les salles sont bien aérées pour laisser le recul nécessaire au souffle des créations. Personnellement, si je n'en retenais qu'une ce serait "les ordres de la nuit" (ci-dessous).

anselm_kiefer_expo_centre_pompidou_die-orden-der-nacht

On y a été en famille. Il y a bien eu des regards surpris de voir des marmots se balader au milieu d'un univers teinté de gris, de rouille, de noir, de nazisme, de ruines, de destruction mais les enfants se sont promenés dans ce milieu sans ressentir d'hostilité particulière. Je ne dis pas qu'on en sort indemne mais on en sort plus fort et plombé peut-être, mais par c'est un élèment chimique très présent dans le travail d'Anselm Kiefer. 

Un artiste à découvrir. Un artiste contemporain, né en 1945 et toujours vivant!