...Annie Ernaux est une écrivaine française que je qualifierai d'atypique. Ces récits sont souvent courts et saisissants de vérité, d'honnêteté. On ne peut pas dire que ce sont des romans, mais plutôt des essais autobiographiques qui racontent des moments de vie ou des expériences personnelles menées par l'auteure. 

J'avais lu "L'autre fille" d'une traite et j'avais entendu parler de son dernier roman "Regarde les lumières mon amour" qui est une investigation sur les supermarchés. Mouais, ça ne me disait rien et puis je suis tombée dessus à la bibliothèque et le livre n'étant pas trop gros, je me suis dit que j'allais quand même jeter un oeil.

Et j'ai retrouvé ce qui me met en liesse chez Annie Ernaux. Le livre est mince mais l'essentiel y est avec des détails qui sont d'une évidence incroyable sans jamais tomber dans la banalité. 

Un extrait d'un passage où elle constate la scission fille-garçon dans les rayonnages de son hypermarché mais ne partage pas ce fatalisme. Une économie de mots pour dire l'essentiel. Appréciez :

Jadis, mon fils de deux ans a voulu une poupée.
Ses parents trouvant que s'intéresser au sexe opposé partait d'un désir et d'une curiosité, il l'eût.