J'ai appris à coudre avec ma grand-mère maternelle. Je me souviens que, la voyant coudre, raccomoder et broder, je l'ai sollicitée pour apprendre. J'ai appris si jeune et si progressivement à passer le fil dans le chas, à piquer le tissu, à défaire mes noeuds involontaires que je ne me souviens pas vraiment d'avoir fourni un quelconque effort pour apprendre à coudre.  C'était simple, ce n'était pas contraingnant. Je garde  une impression de facilité, comme si c'était venu comme ça, comme un don.

Et pourtant ce n'est pas le cas. Je me revois encore, aux heures chaudes de l'été, appuyé sur la toile cirée du salon, la langue sortie, en train d'essayer de me sortir d'un sac de noeuds ou de pester parce que pour la énième fois, j'avais oublié de retourner mon tissu et emballé le tissu avec mon fil. C'est la précocité de l'apprentissage et les petits essais répétés qui m'ont permis d'apprendre avec plaisir à dompter le fil.

Je vous raconte tout ça parce que mes enfants réclament de "savoir coudre" et en les entendant hier, rêver à tous les vestons et les lettres de velours qu'ils feraient lorsque Maman leur aurait appris à coudre, j'ai mis mon cerveau de pédagogue et de couturière en action pour savoir quel était le meilleur exercice à leur proposer pour démarrer. Je me suis alors rappelée le conseil de ma belle-mère, ancienne institutrice de métier, qui m'avait conseillé de coudre des boutons. Apprend-t-on à coudre à l'école? Dans cette ére numérique, je crois plus que jamais au mérite et à la satisfaction du savoir-faire manuel.

J'ai mis une petite activité en place. Il vous faut :
1 fil de coton épais ou du fil à plusieurs brins d'une longeur de 30cm environ /
1 grosse aiguille à broder avec un large chas / 2 gros boutons à 4 trous / 1
paire de ciseau /
1 petit bout de tissu uni clair

couture 1

L'activité doit être rapide (10 minutes maxi). La couture du premier bouton sert à montrer. Le second bouton selon l'âge, la capacité de concentration ou l'envie de l'enfant servira à essayer de refaire l'exercice seul. Si l'enfant n'a pas envie de le faire le jour même, le second bouton peut être proposé pour une petite activité le lendemain qui ancrera les gestes.

- 1ère étape : enfiler le fil dans le chas
- 2ème étape : faire un petit noeud avec le fil au niveau du chas. Ce noeud ne gêne pas la couture et évite le découragement d'un fil qui s'échappe ou glisse sans cesse. - 3ème étape : Pour faire le noeud au bout du fil, enrouler le fil (sans trop serrer) autour de la 1ère phalange de votre index puis rouler ces tours de fil en les frottant entre le pouce et l'index dans un mouvement vers le haut de l'index. Une fois que le fil entortillé sur lui-même est sorti du doigt, pincer le fil au dessus de l'entortillement et faites glisser le doigt en entrainant le fil vers le bas. Le fil se resserre et s'emmêle pour faire un noeud (noeud grossier mais simple et efficace).
- 4ème étape : Avec un stylo, marquer les 4 trous du bouton sur l'avant et l'arrière du tissu pour indiquer l'endroit où piquer.
- 5ème étape : maintenant que la préparation est terminée, enfiler l'aiguille dans le tissu en piquant sur l'un des points de stylo. Puis bien tirer le fil jusqu'au bout afin que le noeud arrêter le fil. Enfiler le bouton dans l'aiguille et le fil. Le travail de couture a proprement parler peut commencer.
- 6ème étape : faites 3 passages de fil par trous. Demander à l'enfant de toujours bien tirer le fil jusqu'au bout.
- 7ème étape : pour le noeud final, piquer l'aiguille dans le tissu et enrouler le fil autour autour de l'aiguille. Tirer et répéter encore une fois cette opération.

Ayé, le bouton est cousu !

couture 2