Martin Parr est un artiste de renommée internationale qui, après une semaine de résidence à la Goutte d'Or, produit une exposition sur le quartier à l'ICI (Institut des Cultures d'Islam). Je rappelle que l'on parle beaucoup du quartier en ce moment en raison du débat sur la laïcité car c'est ici qu'on prie dans la rue. Et l'artiste, sur sa semaine de shooting, n'a pas raté la prière du vendredi rue Polonceau (photo ci-dessous).

martin_parr_2

Avant d'aller visiter l'exposition, je me pose plusieurs questions car mon avis est très mitigé:

- Martin Parr a-t-il du comme moi payer ses tirages photos et amener ses propres cimaises pour pouvoir exposer à l'ICI ? A-t-il été rémunéré pour ce travail ? Moi, on m'a dit que l'ICI n'avait pas de budget et comme souvent, je devais être heureuse de trouver un lieu pour montrer mon travail. J'ai payé moi-même la SACEM pour le DVD qui avait été diffusé.

- A-t-on invité les autres artistes du quartier qui travaille sur ce sujet depuis plusieurs années à exposer en même temps que Martin Parr ? Je connais des artistes vivants à la Goutte d'Or qui ont photographié les commerçants du quartier (chez qui ils font leurs emplettes) ou qui photographient des intérieurs de la Goutte d'Or. Martin Parr n'a pas toujours été accueilli avec le sourire. Pourtant il venait en toute simplicité avec ses 2 accompagnateurs, ses gros appareils photos (et ses pieds peut-être), son aura de célébrité...

- Si ce n'était pas Martin Parr, l'ICI aurait-il produit un travail de communication aussi important pour un artiste inconnu du quartier de la Goutte d'Or? Le Monde lui aurait-il dédié sa page culture? France Inter une émission entière?

Certaines entreprises culturelles me semblent injustes. Je m'étais insurgée sur la politique élitiste du 104 à son démarrage et suis la première ravie de la programmation actuelle. Dans ce cas, je trouve encore dommage qu'avec ce formidable levier qu'est Martin Parr, on n'en ai pas profité pour encourager le travail d'autres artistes d'ici. (Je précise que je ne m'inclus pas dans le lot puisque je ne fais pas ce type de travail).

Alors ne vous méprenez pas, c'est la forme qui me gêne car dans le fond, je trouve cela formidable de prendre l'art comme discours. Ca change des politiques...

Et puis je peux changer d'avis après avoir vu l'exposition. Le génie de Martin Parr aura-t-il raison de moi ?

martin_parr_1